INFOS PRATIQUES

Suivez-nous sur

notre BLOG 100% EM !

Téléchargez la brochure d'informations

Terrabiome & Produits

RETROUVEZ CI-DESSOUS TOUTES NOS ASTUCES PRATIQUES…
Simplement & Naturellement…

DOSATRON 2 - 5%

Le MICROFERM peut être injecté dans l’eau automatiquement à l’aide d’un doseur.
C’est facile et
cela fait gagner du temps !

Branchez le DOSATRON sur la conduite d’eau. Lorsque l’eau passe par la pompe, le MICROFERM s’y mélange.
La dose injectée sera toujours en rapport avec le volume d’eau, même lors d’un changement de pression
ou de débit.

RECETTE POUR FAIRE DU BOKASHI

• 1 m³ de déchets végétaux

• 2l de MICROFERM dilué dans +/- 10 l d’eau dépendant du taux de matière sèche

• En option: ajoutez des minéraux argileux EDASIL, du VULKAMIN ou du calcaire de coquillages OSTREA (+/- 10 kg / m³)

PRÉPARATION

• Travaillez couche par couche (comme pour des lasagnes). Répartissez de manière uniforme le MICROFERM (et éventuellement aussi les minéraux argileux EDASIL, le VULKAMIN et le calcaire de coquillages OSTREA).

Veillez à ce qu’il y ait assez d’humidité dans votre tas de BOKASHI et couvrez-le bien hermétiquement.

Laissez fermenter la matière pendant 8 à 10 semaines dans une atmosphère pauvre en oxygène. Puis, vous pouvez épandre le BOKASHI pour améliorer votre sol.

• On peut même traiter le silo couloir comme un tas de BOKASHI . Ajoutez systématiquement du fumier et fermez le tas à chaque fois hermétiquement. En pulvérisant régulièrement du MICROFERM sur la matière fraiche et en ajoutant les produits pour le sol, la qualité du BOKASHI sera encore améliorée.

DANS LA PRATIQUE

• Quand la matière de départ est trop sèche, les bactéries ne peuvent pas bien se répandre, tandis que dans une matière de départ trop mouillée, il y a un risque de pourrissement. La quantité d’eau pour la solution de MICROFERM dépend de cet état initial.

• La sciure se prête moins à la production de BOKASHI.

• La fermentation est un processus pauvre en oxygène, il est impératif de fermer hermétiquement le tas.

INTERMEZZO : L’IMPORTANCE DES MINÉRAUX ET DES OLIGOÉLÉMENTS

> Le CALCIUM (Ca) joue un rôle important au niveau de la stabilité du pH de la plante.

> Le PHOSPHORE (F) est un élément des protéines capsidiques . Il joue un rôle dans la respiration de la plante.
   Le phosphore favorise le développement des racines, la floraison et la formation des semences.

> Le ZINC (Zn) est un élément essentiel pour les enzymes et la chlorophylle (chloroplaste).
   En plus, il protège des moisissures et des bactéries nuisibles.

> Le BORE (B) contribue au développement d’une bonne paroi cellulaire. Il est essentiel à un bon développement des racines
   et facilite l’absorption du phosphore et du calcium.

> L’AZOTE (N) est un élément des protéines et est essentiel à la croissance. Il est également un élément important des chloroplastes
   et contribue au bon développement des feuilles.

> Le POTASSIUM (K) favorise la robustesse de la plante. Il joue un rôle important au niveau de la résistance de la plante aux maladies
   et au gel, mais il améliore aussi le goût et la durée de conservation des plantes. Il est aussi important pour le stockage des glucides
   dans la plante.

> Le MAGNÉSIUM (Mg) joue un rôle lors de la photosynthèse et est donc important pour le développement du feuillage.

> Tout comme l’azote, le SOUFRE (S) est un élément constitutif des protéines, il est donc essentiel pour la croissance des plantes.

> Le FER (Fe) est important pour la liaison de l’azote et la synthèse protéique.

CONTACTEZ-NOUS POUR + D'INFOS SUR TOUS NOS PRODUITS & GAMMES

EM INSIDE NATURE ©2015 Tous droits réservés | POWERGRAF.FR | MENTIONS LÉGALES

Cette gamme "Nature" est la propriété du Groupe EM INSIDE

Suivez-nous sur

notre BLOG 100% EM !